On a enterré un enfant aujourd’hui

On a enterré un enfant aujourd'hui.
À l'église Saint Léon, en plein cœur de Paris.
Il y avait du monde, et la famille devant
Entourait les parents qui pleuraient doucement.
  
Le soleil traversait les vitraux sans couleurs,
Un petit peu d'encens s'élevait dans le chœur, 
Et dans l'allée centrale, au bout était placé 
Un cercueil pas plus grand qu'un enfant nouveau-né. 
  
Les proches pris par l'émotion 
Ont les yeux brouillés par des larmes.
La famille pleure en oraison,
Les parents
  
Les parents.
Le rite des hommes passe et voici venue l'heure,
L'orgue éclate en sanglot et entonne ses pleurs, 
L'officiant se penche vers le berceau boisé,
Il l'enserre tendrement comme on tient un bébé, 
Et d'un pas lourd entame son chemin vers le ciel,

Il porte le petit saint le temps qu'il trouve ses ailes.
  
Dehors, des enfants jouent,
Ils s’amusent, cruels.

 

Image de vignette: L’enterrement, Théobald Chartran